• S'inscrire
    Place the shortcode from 'Easy MailChimp Forms' plugin at the
    'Theme Option > General > Overall Elements > Top Bar' section
  • S'identifier

« Clair-obscur »

Sôseki NATSUME
« Clair-obscur » de NATSUME Sôseki

« Clair-obscur » de NATSUME Sôseki

Ce roman est une montagne, un colosse ; il est pourtant inachevé.

Il se lit bien, très bien même. L’écriture est un ruisseau d’eau claire, les chapitres sont courts et les scènes, souvent dialoguées, sont parfois entrecoupées de réflexions sur les personnages. On voit parfaitement ce qui est décrit. C’est très visuel, assez bavard sans jamais être superficiel et surtout crédible, terriblement crédible. Crédible car lucide.

La plus grande partie du récit se déroule en quelques jours. L’intrigue apparente est rudimentaire : tandis que Tsuda se fait opérer, sa femme Nabuko remet en doute leur mariage et son ancien amour refait surface par l’intermédiaire de personnages secondaires. Ça tient en quelques mots et pourtant Clair-obscur est d’une grande richesse.

Il procure deux sensations différentes, celle d’être un livre direct, dynamique, tout en étant lent et long à la fois. Clair et obscur. Il joue cette dualité afin de nous donner à voir et à penser un monde où les individus sont compliqués, ambigus. Il défriche, décortique, revient sur des détails ou des attitudes que l’on avait simplement entrevus mais qui s’avèrent décisifs. Quand il s’attache à expliquer la psychologie des protagonistes, ce n’est jamais ankylosé, mais toujours aérien. J’imagine Soseki à sa table d’écriture en train de sourire constamment sous son sérieux japonais. Il connaît parfaitement ceux qu’il met en scène, alors même qu’ils sont tous différents les uns des autres, et sait s’immiscer aussi bien dans l’esprit des jeunes femmes que des vieux intellectuels. Cette capacité à saisir, dans l’action visuelle, la totalité éparse d’un personnage est exceptionnelle. Ces descriptions veulent tout englober et pourtant on ne pourra jamais dire qu’elles sont closes, fermées. Le sens de l’ambiguïté humaine est tellement présent chez Soseki que l’on comprend vite qu’une information donnée sur un caractère peut être démentie  quelques lignes plus tard. La façon de passer d’un individu à un autre est étonnement désinvolte – presque « relax » –, comme si le roman bondissait, rebondissait, à sa guise, avec souplesse. Le tout n’est pourtant jamais lyrique, sans aucune envolée vers l’imagination : c’est en restant au plus près du réel que Soseki parvient à transmettre tout ce qui se passe dans l’esprit de ses personnages (peur, fantasme, anticipation, observation de soi comme des autres).

C’est un grand, un énorme roman d’une lucidité éblouissante – alors même qu’il est inachevé !

Clair-obscur sur Amazon.fr

Et vous, quel est votre vote ?
[Total : 2    Moyenne : 2/5]
Résumé
« Clair-obscur » de NATSUME Sôseki
Nom du billet
« Clair-obscur » de NATSUME Sôseki
Description
Ce roman est une montagne, un colosse ; il est pourtant inachevé.
Auteur

Laisser une réponse