• S'inscrire
    Place the shortcode from 'Easy MailChimp Forms' plugin at the
    'Theme Option > General > Overall Elements > Top Bar' section
  • S'identifier

« Disparitions »

KIRINO Natsuo
« Disparitions » de KIRINO Natsuo

« Disparitions » de KIRINO Natsuo

Mon avis : ★★★★★★★★☆☆ 

 Kasumi s’enfuit à l’âge de 18 ans de la maison de ses parents pour aller tenter sa chance à Tokyo où elle espère trouver une bonne raison de vivre car la vie qu’elle mène à la campagne ne lui apporte absolument rien d’excitant.

C’est dans la mégapole qu’elle rencontrera Michihiro (compositeur-maquettiste) qui deviendra son mari et avec qui elle aura deux petites filles (Risa et la somptueuse Yuka). Mais la vie qu’elle mène à Tokyo et surtout sa relation peu romantique qu’elle entretient avec son mari, va la pousser dans les bras d’un collègue de son époux : Ishiyama. Les deux amants ne savent plus comment cacher cette relation à leurs conjoints respectifs, jusqu’à ce qu’Ishiyama ait la bonne idée d’acheter une maison de campagne proche de Tokyo, au lac de Shikotsu près de Chitosé. Là, il pense que leur relation pourra s’épanouir sans crainte et attendre tranquillement qu’ils se décident à quitter leur famille et enfin pouvoir déclarer publiquement leur idylle.

Mais Ishiyama, pour fêter ce nouvel achat, décide d’inviter son collègue Michihiro, sa femme et ses deux filles pour qu’ils le rejoignent ainsi que sa femme et ses deux enfants. Même si la situation est plutôt originale et malsaine, la première soirée se passe très bien.
Au petit matin, les adultes se lèvent pour vite se rendre compte que la petite Yuka a disparu…

C’est seulement au bout de quatre années de recherches infructueuses que Kasumi rencontre enfin l’ancien inspecteur de police Utsumi qui pour raisons médicales vient de quitter son travail et décide dès lors de venir en aide à Kasumi bénévolement et compte bien reprendre l’enquête depuis le début.

Même si un grand mystère plane du début jusqu’à la fin de ce roman, l’intérêt de ce livre est plutôt la relation ambiguë qu’entretiennent la mère de l’enfant et cet ancien inspecteur de police. Leur relation ne cesse de varier entre la pitié, l ‘amitié et un semblant d’amour. Utsumi qui sait pertinemment bien qu’il ne lui reste que très peu de temps à vivre, sans le vouloir, offre à Kasumi une sorte de miroir dans lequel elle se sent obligée de se regarder et de s’interroger sur sa destinée qui selon elle serait dictée par ses deux principaux péchés : son départ de la maison familiale et sa relation adultérine.

KIRINO arrive avec brio, en nous décrivant parfaitement la psychologie des ces deux individus, à nous les rendre très attachants. A un certain moment du livre, la disparition de l’enfant devient complètement secondaire même si tout le livre est entièrement basé sur ce tragique fait divers. Les autres personnages, même si ils sont continuellement présents, ne nous importent que très peu. Ils ne servent qu’à nous montrer que les gens peuvent réagir d’une façon complètement différente devant un tel événement.

Donc, mettons définitivement le lamentable « Out » à la poubelle et gardons en tête cet excellent roman qui place KIRINO au plus haut rang des auteurs de thrillers psychologiques.
Disparitions sur Amazon.fr

Et vous, quel est votre vote ?
[Total : 3    Moyenne : 7/5]

Laisser une réponse