• S'inscrire
    Place the shortcode from 'Easy MailChimp Forms' plugin at the
    'Theme Option > General > Overall Elements > Top Bar' section
  • S'identifier

HIRABAYASHI Taiko (1905-1972) 平林 泰子

Biographie

伝記

HIRABAYASHI Taiko est née en 1905  dans la ville de Suwa. Elle est la cadette d’une famille noble dans le déclin. La jeune Taiko est une enfant précoce qui adore la littérature française et russe, en particulier les œuvres de Tolstoï et de Dostoïevski.

En 1918, elle est inscrite à l’Ecole Supérieure des Femmes de Suwa où elle est considérée par ses camarades de classe comme une génie. Passant plus de temps à lire des œuvres littéraires en classe qu’à écouter ses professeurs, ses notes sont toujours excellentes.
A cette époque, elle commence également à s’intéresser aux différentes doctrines sociales comme le marxisme et le communisme.

Après avoir été diplômée  de l’Ecole Supérieure des Femmes de Suwa  en 1922, Taiko part aussitôt pour Tokyo. Dès son arrivée, elle s’associe à un groupe douteux et peu fiable d’anarchistes et de gauchistes. Parmi eux, il y a un certain YAMAMOTO Toshio avec qui elle se lie plus que politiquement. En 1923, juste après le tremblement de terre du Kantô, ils sont arrêtés par la police et jetés en prison pour d’obscures raisons. Quand ils sont finalement libérés, ils commencent un long voyage à travers le Japon pour terminer en Mandchourie où Taiko donne naissance à son enfant qui meurt rapidement de malnutrition alors que YAMAMOTO se retrouve à nouveau en prison pour avoir publiquement critiqué l’empereur. Ces expériences deviendront plus tard la base de ses deux premiers recueils de nouvelles parus en 1927 et 1928.

En 1927, elle remporte le Prix du Concours d’Osaka « Shinbun » pour un de ses recueils de nouvelles.
Son écriture devient de plus en plus sociale et engagée. Dans les années 30, le gouvernement commence sa répression sans pitié sur les groupes gauchistes. En 1937, Taiko est à nouveau arrêtée par la police et passe 8 mois en prison où elle contracte la tuberculose. A sa sortie de prison, elle lutte contre la maladie et n’a plus la force d’éditer ses écrits.

Pendant les années 1960, elle est très active en tant que romancière, critique littéraire et biographe. C’est également à cette époque qu’elle commence à ne plus se retrouver dans les partis de gauche, allant jusqu’à critiquer le parti communiste japonais de vouloir ressembler aux partis d’Union Soviétique.

HIRABAYASHI Taiko meurt d’une pneumonie en 1972.

Bibliographie

参考文献

Aucune traduction française.


Portrait

肖像