• S'inscrire
    Place the shortcode from 'Easy MailChimp Forms' plugin at the
    'Theme Option > General > Overall Elements > Top Bar' section
  • S'identifier

« L’anniversaire de la salade »

TAWARA Machi
« L’anniversaire de la salade » de TAWARA Machi

« L’anniversaire de la salade » de TAWARA Machi

Mon avis : ★★★★★★★★☆☆ 

 Une des plus grosses surprises commerciales pour la littérature japonaise contemporaine et pour la littérature contemporaine en général, c’est ce superbe recueil de poésie édité au Japon en 1987 et qui connut très rapidement un succès phénoménal. Il est clair qu’en Occident, c’est surtout le genre littéraire du haïku qui est connu et apprécié, mais pour TAWARA Machi, c’est le tanka qui lui sert à exprimer ses émotions de jeune fille d’une vingtaine d’années seulement. Pour informations, le tanka est une forme poétique classique typiquement japonaise de 31 syllabes soumises à l’alternance 5-7-5/7-7.

Le livre a été vendu à plus de huit millions d’exemplaires dans le monde, et on peut dire que c’est presque incroyable vu le peu de succès commercial que rencontre d’habitude la poésie qui est pourtant pour la plupart des écrivains l’art suprême de l’écriture, mais qui pour le grand public est plutôt synonyme d’ennui profond et même de punition chez certains jeunes étudiants.
Et bien, la lecture de ce livre pourrait réconcilier grand nombre de lecteurs allergiques aux rimes, à ce genre littéraire.
Pour deux simples raisons : La première étant que ces petits poèmes sont très loin d’être hermétiques comme bon nombre de poèmes (qu’ils soient contemporains ou plus anciens) le sont malheureusement pour certains (ou heureusement pour d’autres), mais sont au contraire très directs et limpides. On a vraiment l’impression qu’elle les écrit comme elle respire, elle ne se rend pas compte qu’elle les écrit et donc ne cherche pas à les sophistiquer ou à les rendre opaques.
La deuxième raison est qu’elle nous parle du quotidien avec des mots de tous les jours (pas de vocables incompréhensibles qui nous obligeraient à consulter constamment le dictionnaire juste pour voir de quoi il en retourne) mais on y retrouve des mots comme hamburgers, pizzas, stations de métro, match de base-ball,… Des mots de tous les jours qui nous rend l’univers de cette jeune poétesse tout de suite accessible et chaleureux. Machi devient très vite une grande copine japonaise qui nous parle de ses tourments et de ses espoirs parfois déçus par cette nouvelle génération qui espère tant de l’avenir.

Ses sujets sont donc à la fois très contemporains et intemporels. On retrouve la jeune fille remplie de doutes amoureux ou alors perdue sentimentalement lors d’un voyage en Chine, toujours en attente de quelque chose de merveilleux ou voulant ne pas regarder la réalité en face et faire comme si de rien. Bref une collection de petits chefs-d’œuvre tous plus touchants les uns que les autres et bien évidemment impossibles à résumer. On se laisse simplement balader dans les rues de Tokyo accompagné par Machi qui nous prend la main et nous parle de sa vie de tous les jours avec ses mots de jeune fille qui sonnent si tendrement à nos oreilles.

Juste deux petits exemples :

« Deviens donc ma femme ! » me dis-tu mais
après deux canettes d’alcool-soda
est-ce vraiment raisonnable ?

Billet de loterie ! Au cas où nous pourrions
Tous les deux nous enfuir
Nous déployons une carte du monde
L’Anniversaire de la salade sur Amazon.fr

Et vous, quel est votre vote ?
[Total : 0    Moyenne : 0/5]

Laisser une réponse