• S'inscrire
    Place the shortcode from 'Easy MailChimp Forms' plugin at the
    'Theme Option > General > Overall Elements > Top Bar' section
  • S'identifier

« La bête aveugle »

« La bête aveugle » de EDOGAWA Ranpo
« La bête aveugle » de EDOGAWA Ranpo

« La bête aveugle » de EDOGAWA Ranpo

Mon avis : ★★★☆☆☆☆☆☆☆ 

 Lors d’une exposition de peinture à Tokyo, la jeune MIZUKI Ranko, la superbe modèle qui fut à l’origine de la sculpture maîtresse que tout le monde vient admirer, se sent soudain très mal à l’aise lorsqu’elle aperçoit un aveugle hideux caresser l’œuvre. Pour elle, c’est comme si cet ignoble personnage la violait tranquillement devant tout le monde et sans que personne ne s’en aperçoive. Elle tente donc d’oublier cet incident le plus rapidement possible, mais l’aveugle semble avoir jeter son dévolu sur la jeune chanteuse. Et ce n’est ni sa laideur, ni son handicap qui l’empêcheront d’arriver à ses fins : un simple rendez-vous d’abord et ensuite… plus si affinité. La jeune femme, elle, se sent étrangement attirée par cette situation tellement improbable et accepte un rendez-vous même si une pointe de crainte se faufile dans son esprit.

Mais après ce premier rendez-vous, MIZUKI Ranko ne réapparaîtra plus, et c’est à partir de ce moment que débutera une série de meurtres tout aussi horribles qu’inexpliqués dans un Tokyo apeuré et impuissant.

« La bête aveugle » a été publié pour la première fois au Japon en 1931, et il est probable qu’il dut faire scandale à cette époque. La sexualité morbide et latente de ce récit, ainsi que ses scènes de mutilations et de démembrements ont sans doute choqué le public japonais qui ne devait pas être habitué à ça. Mais depuis, beaucoup d’eau a coulé, et les descriptions d’EDOGAWA, sans être ridicules, paraissent un peu niaises.
Mais là n’est pas tellement le problème de ce livre, le problème se situe plutôt dans la crédibilité de cette histoire saugrenue. A aucun moment de l’histoire, le lecteur ne peut croire à cette histoire rocambolesque et impossible. Que les victimes se laissent si facilement embarquer dans de telles histoires n’est pas du tout crédible.
Malgré cela, on espère que la fin nous apporte un petit quelque chose qui puisse justifier cette lecture chaotique ; et bien même pas, la fin est tellement prévisible qu’on se dit qu’EDOGAWA a réellement raté son livre du début jusqu’à la fin.
A moins que ce ne soit un livre comme tant d’autres, qui a mal vieilli. Mais alors, pourquoi une telle réédition ?
La bête aveugle sur Amazon.fr

Et vous, quel est votre vote ?
[Total : 3    Moyenne : 7.3/5]

Laisser une réponse