• S'inscrire
    Place the shortcode from 'Easy MailChimp Forms' plugin at the
    'Theme Option > General > Overall Elements > Top Bar' section
  • S'identifier

« La formule préférée du professeur »

OGAWA Yôko
« La formule préférée du professeur » de OGAWA Yoko

« La formule préférée du professeur » de OGAWA Yoko

Mon avis : ★★★★★★★★★☆ 

 Voici un livre qui même après quelques années de lecture reste une œuvre bien enregistrée dans notre mémoire. Fait assez rarissime s’il en est. En effet il nous arrive à tous de se demander si on a bien lu tel ou tel livre, et on se voit dans l’obligation de relire les quelques premières pages pour se souvenir qu’un jour nos yeux ont bien parcourus tous ces caractères maintenant un peu perdus dans notre cerveau.

On se souvient bien évidemment de l’ambiance de ce livre chaleureux, de la relation charmante entre un vieux monsieur et un petit garçon et de la triste réalité qu’est le vieillissement.

L’histoire est celle d’une jeune maman qui travaille comme aide-ménagère chez un vieux monsieur qui a comme particularité qu’il lui est impossible de se souvenir de ce qui s’est passé 24 heures auparavant. Le seul moyen qu’il ait trouvé pour pouvoir vivre plus ou moins normalement, est de coller sur ses vêtements un tas de petits papiers-mémo qu’il doit consulter régulièrement pour mener un semblant de vie sociale. Par exemple, chaque matin, son aide-ménagère se présente chez lui et pour éviter à la jeune femme de se présenter à chaque fois, le monsieur consulte tranquillement ses fiches et ne se demande dès lors plus qui est cette étrangère qui vient ainsi chambarder son calme quotidien.

Mais la beauté de ce livre est sans aucun doute la relation ténue qui va se créer entre le vieux et le jeune homme. Le petit garçon vient au début à contre-cœur chez l’employeur de sa maman pour la rejoindre après l’école, mais vite, l’originalité et la gentillesse de cet homme va l’attirer et une réelle et touchante camaraderie va s’installer entre les trois personnages de ce très poétique roman.

Ici comme dans « Le musée du silence », le thème de la mémoire et du souvenir, très cher à OGAWA, est très présent et paradoxalement c’est un livre qui est tellement bien écrit qu’il ne sortira certainement jamais de notre mémoire. Une sorte de tour de magie littéraire.

Autre tour de magie, c’est que l’on se rend compte après un certain moment que l’on se met à se passionner pour le base-ball et les mathématiques, les deux grandes passions du monsieur. Et ça, c’est du jamais vu. Chaque lecteur doit se dire que non, on ne m’y prendra pas et pourtant, le résultat est là, on se met à adorer les nombres premiers et les équipes de base-ball japonaises. Un miracle ?
La formule préférée du professeur sur Amazon.fr

Et vous, quel est votre vote ?
[Total : 4    Moyenne : 6.5/5]

Laisser une réponse