• S'inscrire
    Place the shortcode from 'Easy MailChimp Forms' plugin at the
    'Theme Option > General > Overall Elements > Top Bar' section
  • S'identifier

« La piscine »

OGAWA Yoko
« La piscine » de OGAWA Yoko

« La piscine » de OGAWA Yoko

Mon avis : ★★★★★★☆☆☆☆ 

Expérience plutôt triste pour la jeune Aya de vivre toute son enfance et adolescence dans un orphelinat alors qu’elle a toujours ses deux parents bien présents auprès d’elle. En effet, la mère et le père ont décidé, il y a bien longtemps, d’ouvrir un orphelinat pour enfants. Mais ce n’est pas vraiment ce qu’Aya avait rêvé de mieux pour s’épanouir pleinement.

Mais parmi tous ces orphelins, il y a quand même le beau et réservé Jun, qui a plus ou moins son âge et qui passe le plus clair de son temps à la piscine à la recherche du plongeon parfait. Et à chaque fois que le jeune adolescent s’entraîne inlassablement, se trouve dans les gradins la petite Aya qui ne se lasse jamais d’admirer la ligne pure des muscles du plongeur et cette perfection qui l’entoure lorsque son corps pénètre l’eau chlorée de la piscine du collège.

Mais étrangement, la jeune fille romantique a une toute autre passion dans la vie. Elle ne peut en effet s’empêcher de torturer une des petites orphelines recueillies par ses parents.

Très belle nouvelle sur l’adolescence d’une jeune fille qui, d’un côté recherche l’amour pure et rêvé par toutes les jeunes femmes, et d’un autre, se retrouve empêtrée dans le côté malsain de cette période où l’on ne cesse de se chercher et où l’autre n’a que très rarement beaucoup d’intérêt, si ce n’est la personne sur qui l’on a jeté son dévolu.

Premier livre traduit en français de la très prolifique OGAWA Yôko, dans lequel on retrouve déjà son style très épuré, très féminin qui sera la clef de voûte de toute son œuvre déjà magistrale. OGAWA est incroyable dans ses descriptions à la fois simples et étrangement réalistes. Lorsqu’elle nous décrit la piscine, on ne peut s’empêcher de sentir l’odeur du chlore, lorsqu’elle nous parle de la neige, on ressent très bien sa douceur et les souvenirs qu’elle nous évoque. Ces fameux souvenirs qu’OGAWA ne cesse de conjuguer à tous les temps et qui rendent toute son œuvre à la fois actuelle et nostalgique.

Petit moment de poésie, de souvenirs et d’un charme littéraire certain.

La Piscine, les abeilles, la grossesse sur Amazon.fr

Et vous, quel est votre vote ?
[Total : 0    Moyenne : 0/5]

Laisser une réponse