• S'inscrire
    Place the shortcode from 'Easy MailChimp Forms' plugin at the
    'Theme Option > General > Overall Elements > Top Bar' section
  • S'identifier

« Les amants du Spoutnik »

MURAKAMI Haruki
« Les amants du Spoutnik » de MURAKAMI Haruki

« Les amants du Spoutnik » de MURAKAMI Haruki

Mon avis : ★★★★★★★★★☆ 

 Neuvième roman édité en français pour le chef de file de la littérature japonaise contemporaine, « Les amants du Spoutnik » est également celui qui possède le titre le plus étrange, ce qui est pourtant une habitude chez MURAKAMI. Mais d’emblée, l’auteur nous explique le pourquoi de ce titre. Le 3 novembre 1958, Spoutnik 2 fut envoyé dans l’espace avec à son bord, la maintenant très célèbre chienne Leïka. Mais la pauvre chienne ne put malheureusement pas être ramenée sur terre et mourut seule durant son ultime voyage sidéral. Voilà la métaphore subtile que MURAKAMI nous livre comme entrée en matière de cette histoire dans laquelle la jeune Sumire se voit embarquée dans un terrible voyage amoureux avec sa compagne Miu. Voyage forcé par le destin et duquel elle restera prisonnière, étant donné qu’aucune sortie dans l’espace n’est viable pour un être vivant.

Sumire est une jeune fille de 21ans qui n’a jamais connu le véritable amour, sa seule passion et son seul plan d’avenir étant la littérature. Miu, elle, est une Japonaise d’origine coréenne de 38 ans qui a pour seule occupation dans la vie sa carrière professionnelle. Les deux femmes se rencontrent par hasard lors d’un mariage et dès leur première discussion, elles se sentent étrangement attirées l’une vers l’autre. Sumire se rendra vite compte que sa vie sans souci est en train de changer et une des preuves en est qu’elle n’est plus capable d’écrire une seule ligne alors qu’avant, l’écriture était chez elle une seconde nature. Inquiète, elle se rendra chez son ami de toujours, le narrateur de cette histoire, pour lui demander son aide. Aide qu’il lui procurera autant qu’il pourra ; mais ce qu’elle ignore, c’est qu’il est depuis toujours secrètement amoureux d’elle.

Les deux femmes finissent par partir ensemble en Europe, d’abord pour le travail de Miu, ensuite pour de réelles vacances. Mais un jour, alors que le jeune homme délaissé attend patiemment le retour de son amour impossible, il reçoit un coup de fil de Miu qui lui annonce que Sumire s’est évaporée comme la fumée d’un feu.

Premier énorme succès de librairie en occident pour MURAKAMI Haruki qui trouve avec ce roman d’amour homosexuel son style le plus épuré qui est depuis lors sa marque de fabrique essentielle. MURAKAMI tente toujours de nous décrire les tourments de l’âme humaine mais il le fait ici d’une manière moins profonde, moins ténébreuse que dans ses romans antérieurs. C’est vraiment comme s’il considérait à partir de cette époque que l’âme humaine n’est pas si ténébreuse et opaque qu’il n’y paraît, mais l’âme est plutôt quelque chose de léger, de transparent, quelque chose qui ne vient pas des ténèbres mais plutôt d’une zone vaporeuse de l’être humain. Et pour la décrire, rien ne vaut un style aérien et sensible.

« Les amants du Spoutnik » regorge de superbes petites histoires intégrées aux thèmes généraux du récit ; à savoir l’amour impossible, l’attachement et la disparition.
On y retrouve également ce qui est cher à l’auteur japonais, la musique (ici classique même si d’habitude c’est plutôt le jazz) et son animal fétiche : le chat.

Histoire très attachante et triste d’un amour impossible faisant l’aller-retour entre le Japon et l’Occident, tout comme son auteur qui, après être parti vivre aux Etats-Unis, s’est senti poussé par une force naturelle, à revenir au pays natal. Roman triste sur trois êtres qui aiment excessivement, qui s’aiment mutuellement mais qui n’arrivent pas à exprimer leur passion, qui ne peuvent pour diverses raisons avouer leur tendre amour. Roman triste mais heureusement chaleureux de part le décor planté par MURAKAMI Haruki, qui nous dépeint superbement ces îles grecques gorgées de soleil et rafraîchies par la proximité de la mer. Histoire à la fois simple et compliquée comme aime les écrire le génial auteur nippon qui dans ce roman va à l’essentiel du cœur humain et met de côté ce qui est une caractéristique de son œuvre : le réel subtilement mélangé à l’irréalité et aux rêves éveillés.
Les amants du Spoutnik sur Amazon.fr

Et vous, quel est votre vote ?
[Total : 17    Moyenne : 5.5/5]

0 Response

  1. Ambra

    Je suis fascinée par ce roman. Relisant les textes de Sumire, je crois y déceler de fortes allusions à un traumatisme refoulé qui fait surgir cette vision fatale où Miu se voit dédoublée. Le personnage de Ferdinando qui humilie la Miu assise dans la cabine de la grande roue me semble incarner le propre père de celle-ci. Qu’en pensez-vous ?

Laisser une réponse