• S'inscrire
    Place the shortcode from 'Easy MailChimp Forms' plugin at the
    'Theme Option > General > Overall Elements > Top Bar' section
  • S'identifier

MATSUMOTO Seichô (1909-1992) 松本 清張

MATSUMOTO Seichô (1909-1992) 松本 清張

MATSUMOTO Seichô (1909-1992) 松本 清張
MATSUMOTO Seichô (1909-1992) 松本 清張

Biographie

MATSUMOTO Kiyoharu est né à Kokura Kita (Fukuoka) sur l’île de Kyushu en 1909. Il vient d’une famille modeste. Après avoir obtenu son diplôme de l’école élémentaire, Matsumoto trouve rapidement un emploi dans une entreprise de services publics. Ensuite, il travaille pour le journal Asahi Shinbun à Kyushu. Travail qu’il devra interrompre pendant la Seconde Guerre mondiale. Il se rend ensuite à Tokyo pour y travailler pour le même journal.

Sans être réellement cultivé, MATSUMOTO lit beaucoup, surtout les livres interdits à cette époque. Son père tente de l’écarter de la littérature, mais le jeune MATSUMOTO ne veut rien entendre, il sera écrivain.. Son incursion officielle dans la littérature a lieu en 1950 lorsque le magazine Shukan Asahi organise un concours de fiction. Il présente une nouvelle « Saigo Satsu» et obtient la troisième place dans la compétition. Fier de ce résultat, il démissionne et se consacre entièrement à la littérature.

MATSUMOTO se met à écrire des nouvelles tout en travaillant sur plusieurs romans. Ses histoires sont régulièrement publiées dans des périodiques spécialisés. Son style se dessine petit à petit, le côté psychologique des personnages prend l’ascendant sur l’intrigue elle-même…

En 1952, il reçoit le prestigieux prix Akutagawa.

En tant qu’activiste, Matsumoto exprime dans certaines de ses œuvres le sentiment antiaméricain, mais il reste tout aussi critique envers la société japonaise. Plusieurs de ses œuvres révèlent la corruption au sein du gouvernement japonais et des milieux universitaires. En 1968, il se rend à Cuba en tant que délégué du Congrès mondial de la culture et, plus tard la même année au Nord-Vietnam pour y rencontrer son président. Bien qu’il continue à écrire des romans policiers dans les années 1970 et 1980, l’auteur consacre plus de temps pour écrire des essais aux sujets plus politiques.

Il meurt à 83 ans d’un cancer.

Bibliographie

2018 : Le point zéro
2010 : Un endroit discret
1992 : La voix
1989 : Tokyo express
1987 : Le Vase de sable
1985 : Journal local



Le point zéro (Broché)


Neuf: EUR 18,00 En stock
buy now


Un endroit discret (Poche)


Neuf: EUR 7,70 EUR En stock
buy now