• S'inscrire
    Place the shortcode from 'Easy MailChimp Forms' plugin at the
    'Theme Option > General > Overall Elements > Top Bar' section
  • S'identifier

NAKAJIMA Atsushi (1909-1942) 中島 敦

Biographie

伝記

NAKAJIMA Atsushi est né en 1909 à Yotsuya (Tokyo). Son père, comme ses trois autres frères sont des érudits de textes classiques chinois et enseignent cette matière au collège. Ce contexte familial exerce une forte influence sur NAKAJIMA et ses goûts littéraires.

En 1920, il s’installe à Keijô (actuellement Séoul) ensuite à Dalian en Chine durant l’année 1925.

En 1927, il entre en première année de lycée à Tokyo, mais doit rapidement mettre un terme à ses études à cause d’une pleurésie. C’est durant cette période qu’il se mettra à l’écriture.

En 1930, il suit les cours de littérature japonaise à l’Université de Tokyo dont il sort diplômé en 1933. Il poursuit ses études pour une spécialisation pendant un an, mais en 1934, il quitte l’université sans diplôme. Pendant ce temps, il trouve un poste d’enseignant à Yokohama, un poste qu’il occupera jusqu’en 1941.

En 1934, NAKAJIMA Atsushi présente un récit « Toragari » à un concours organisé par le magazine « Chuo Koron », marquant ainsi ses débuts sur la scène littéraire. Cette fiction et sa suite lui ont donné une certaine réputation dans le monde littéraire japonais.

En 1936, il part pour Shanghai où il écrira les « Carnets du passé ». C’est également à cette période qu’il commencera à lire les principaux écrivains occidentaux.

C’est en 1940, année de naissance de son fils Noboru, qu’il commencera à s’intéresser à la vie et l’œuvre de Robert Louis Stevenson, ce qui donnera plus tard « La mort de Tsutila ».

En 1941, Nakajima s’en va aux Îles Palaos afin d’y enseigner le japonais aux résidents des territoires occupés. Avant de quitter le Japon, il termine le manuscrit « Tsushitara no shi », un roman basé sur la vie de Robert Louis Stevenson, qu’il révise à Palaos et publie en 1942 « Hikari to kaze to Yume » qui lui permet de participer au Prix Akutagawa.

Tourmenté toute sa vie par l’asthme, NAKAJIMA démissionne du Nanyo-CHO et retourne au Japon en mars 1942. Il compte dès lors se consacrer entièrement à l’écriture, mais sa santé s’aggrave et il contracte une pneumonie. C’en est trop pour sa constitution fragile, NAKAJIMA Atsushi meurt à l’âge de 33 ans.

Bibliographie

参考文献

2011 : La mort de Tusitala
2011 : Trois romans chinois
2010 : Histoire du poète qui fut changé en tigre et autres contes 

Portrait

肖像