• S'inscrire
    Place the shortcode from 'Easy MailChimp Forms' plugin at the
    'Theme Option > General > Overall Elements > Top Bar' section
  • S'identifier

NIWA Fumio (1904-2005) 丹羽 文雄

Biographie

伝記

NIWA Fumio est né en 1904 dans le département de Mié dans une famille bouddhiste. Sa mère quitte le foyer familial alors qu’il est encore un enfant, et ce traumatisme hantera une bonne partie de son œuvre. On retrouvera le thème de la mère coupable dans sa première nouvelle « L’automne » (1926) ainsi que dans son autobiographie « Le blé qui lève » (1953).

Il étudie la littérature japonaise à l’Université Waseda de Tokyo. Il publie déjà à cette époque quelques nouvelles dans des revues estudiantines. À 28 ans, il décide de se consacrer entièrement à la littérature après le succès que rencontra son récit « La truite ». À partir de cette époque, il continuera à écrire des romans de mœurs parmi lesquels « La verte saison » qui paraîtra dans la revue Asahi et qui le rendra à la fois célèbre et considéré.

Après la Seconde Guerre mondiale, NIWA Fumio verra le monde différemment, il se concentre plus sur l’aspect social et religieux du monde moderne.

En 1964, il est admis à l’Académie des Arts et devient, en 1965, directeur de la Société japonaise des Gens de Lettres.

En 1986, on lui diagnostique la maladie d’Alzheimer. En 2005, il meurt d’une pneumonie à Tokyo, laissant pour la postérité pas moins de 80 romans, 100 recueils de nouvelles et bon nombre d’essais.

Bibliographie

参考文献

2006 : L’âge des méchancetés
1960 : Les Couteaux du cuisinier

Portrait

肖像