• S'inscrire
    Place the shortcode from 'Easy MailChimp Forms' plugin at the
    'Theme Option > General > Overall Elements > Top Bar' section
  • S'identifier

ŌE Kenzaburō (1935-….) 大江 健三郎

Biographie

伝記

OE Kenzaburo est né en 1935 dans un village de montagne sur l’île de Shikoku, la plus petite des quatre îles principales du Japon, où sa famille avait vécu pendant des siècles. Le village et les forêts qui l’entourent l’inspireront plus tard pour plusieurs de ses œuvres.
Son père meurt pendant la guerre du Pacifique en 1944.
Après avoir fréquenté une école locale, OE est envoyé dans une école secondaire de la ville de Matsuyama. Il entre ensuite à l’Université de Tokyo où il étudie la littérature française et reçoit son diplôme en 1959. Sa thèse de fin d’études portait sur l’écrivain français Jean-Paul Sartre.

Au cours de ces années, il commence à écrire et à explorer son enfance. Ses premières œuvres parlent de la désorientation provoquée par la capitulation du Japon à la fin de la Seconde Guerre mondiale. Ses autres thèmes favoris sont les marginaux, les exclus et le conflit qui commence à se faire sentir entre les traditions et la culture occidentale moderne.

Entre 1958 et 1964, OE écrit plusieurs romans ayant pour sujet la vie d’un étudiant, mais ils ne rencontrent aucun succès. En 1960, il devient cependant l’une des voix les plus importantes de la génération japonaise d’après-guerre. Il participe activement aux manifestations antiaméricaines et devient un porte-parole de mouvements antinucléaires.

OE se marie en 1960 avec YAKARI Itami avec laquelle il a trois enfants, dont Hikari qui est né avec une anomalie congénitale du crâne. Lorsque les médecins lui conseillent de le laisser mourir, il ne les écoute pas. La naissance d’Hikari est un tournant dans la vie et dans sa carrière littéraire. Une grande partie de ses dernières œuvres décrivent la relation entre les personnes handicapées et la société. Ce refus de laisser son fils mourir s’est avéré être une réelle bénédiction. En effet, Hikari est devenu un surdoué de la musique et est considéré comme l’un des compositeurs les plus célèbres au Japon.
OE a également beaucoup voyagé à l’étranger. En 1961, il s’en va visiter l’Europe occidentale et orientale, en 1965 et 1968 les États-Unis, en 1968 l’Australie et en 1970 l’Asie du Sud.

En 1967, OE Kenzaburo remporte le Prix Tanizaki Junichiro pour son livre « Man’en gannen no futtobōru » (Le Jeu du siècle).

Il remportera de nombreux prix littéraires durant sa carrière comme le Prix Noma en 1973, le Prix Osaragi Jiro en 1983, le Prix Europalia en 1989 et bien sûr le Prix Nobel de littérature en 1994.

Bibliographie

参考文献

 

2013 : Adieu, mon livre !
2011 : Seventeen
2007 : Le centre de recherche sur la jeunesse en déroute, paru dans « Anthologie de nouvelles japonaises contemporaines » T.1 (éditions Rocher)
2005 : Le faste des morts
2004 : Nostalgies et autres labyrinthes
2002 : Gibier d’élevage
2001 : Moi, d’un Japon ambigu
1998 : Une famille en voie de guérison
1996 : Arrachez les bourgeons, tirez sur les enfant
1996 : Notes de Hiroshima
1995 : Une existence tranquille
1993 : Lettres aux années de nostalgie
1989 : M-T et l’histoire des merveilles de la forêt
1985 : Le Jeu du siècle
1984 : L’Attitude des écrivains japonais face au danger nucléaire
1982 : Dites-nous comment survivre à notre folie
1970 : Une Affaire personnelle 

Portrait

肖像