• S'inscrire
    Place the shortcode from 'Easy MailChimp Forms' plugin at the
    'Theme Option > General > Overall Elements > Top Bar' section
  • S'identifier

OKAMOTO Kanoko (1889-1939) 岡本 かの子

Biographie

伝記

OKAMOTO Kanoko, dont le nom de jeune fille est ONUKI Kano, est née à Tokyo en 1889. Elle est romancière, poète et spécialiste du bouddhisme. Son mari est le caricaturiste OKAMOTO Ippei et son fils, le peintre avant-gardiste OKAMOTO Taro.

En plus de la musique traditionnelle, Kanoko aime la littérature classique, en particulier le Genji. Alors qu’elle est encore étudiante, elle rencontre YOSANO Akiko qui l’incite à écrire dans la revue tanka  «Myojo». Plus tard, elle écrira également pour le prestigieux magazine « Subaru ».

En 1912, elle publie son premier recueil de tanka  « Karoki-netami ». Elle continuera à écrire des tanka jusqu’en 1929, date à laquelle elle décide de devenir romancière.

Malgré son travail sur le bouddhisme qui lui prend énormément d’énergie et de temps, elle écrit « Tsuru wa yamiki » en 1936 qui conte les derniers jours de l’écrivain AKUTAGAWA  Ryunosuke. Ce roman lui permet de rentrer définitivement dans le monde littéraire japonais.

Grâce à sa nouvelle notoriété, elle publie de nombreuses œuvres telles que « jojo Hahako », « ryoran Kingyo » et « Rogisho ».

OKAMOTO Kanoko meurt d’une attaque cérébrale en 1939, à l’âge de 49 ans.

Bibliographie

参考文献

Aucune traduction française

Portrait

肖像