• S'inscrire
    Place the shortcode from 'Easy MailChimp Forms' plugin at the
    'Theme Option > General > Overall Elements > Top Bar' section
  • S'identifier

« Out »

KIRINO Natsuo
« Out » de KIRINO Natsuo

« Out » de KIRINO Natsuo

Mon avis : ★★☆☆☆☆☆☆☆☆ 

 Kuniko, Masako, Yayoi et Yoshié (la patronne) sont quatre femmes travaillant de nuit dans une fabrique de bento (paniers-repas) (voir note sur la traduction) et ayant chacune à leur manière une vie conjugale assez pitoyable. Leur vie se déroule dans une monotonie absolue jusqu’au jour où Yayoi appelle Masako pour lui déclarer qu’elle vient de tuer son mari après une dispute violente avec celui-ci et lui demander de l’aide afin de faire disparaître le corps.

Masako sans trop y réfléchir accepte immédiatement mais se rendra vite compte qu’à elle seule, elle n’y arrivera pas et demande à son tour de l’aide à Yoshié. Peu de temps après, la quatrième du groupe les rejoindra sans trop comprendre pourquoi, et les quatre femmes se retrouveront rapidement dans une situation plus que périlleuse ne sachant trop comment réagir face aux policiers du coin et à d’autres personnes qui comprendront que ce morbide secret pourrait leur être d’une grande utilité tant au point de vue de leurs affaires criminelles que financier.

Immense succès de librairie au Japon et dans une moindre mesure en occident, ce livre est d’une banalité et d’un ennui rarement égalé; de plus la traduction est on ne peut plus médiocre. Les traducteurs (parce qu’ils sont deux en plus, un japonais et un français) ont l’air de vouloir nous faire oublier que les lieux et les protagonistes sont japonais alors que c’est peut-être le seul intérêt que l’on aurait pu tirer de ce thriller.

Par exemple, au lieu de mettre une note en bas de page pour nous expliquer qu’un « bento » est un plat à emporter dont les Japonais raffolent vu leur rythme de travail effréné, les traducteurs nous empoisonnent la lecture en remettant constamment leur traduction « panier-repas » qui finirait réellement par vous procurer une de ces indigestions alors que le récit en est parfaitement capable à lui seul.

Bref, tout n’est pas crucial dans la littérature japonaise.
Out

Et vous, quel est votre vote ?
[Total : 2    Moyenne : 8/5]

Laisser une réponse