• S'inscrire
    Place the shortcode from 'Easy MailChimp Forms' plugin at the
    'Theme Option > General > Overall Elements > Top Bar' section
  • S'identifier

« Piercing »

MURAKAMI Ryu
« Piercing » de MURAKAMI Ryu

« Piercing » de MURAKAMI Ryu

Mon avis : ★★★★★☆☆☆☆☆ 

 Kawashima Masayuki est un designer vivant à Tokyo avec sa tendre moitié Yoko et sa superbe petite fille de quelques mois. Ils vivent tous les trois une vie paisible et heureuse. Mais la nuit lorsque Yoko dort tranquillement, Kawashima lui ne dort pas et se rend auprès du lit de sa petite fille avec l’insupportable manie de lui frôler le visage avec un pic à glace.

Cependant la raison l’emporte à chaque fois et rien d’horrible ne se passe ; mais une envie folle de faire le mal ne laisse pas Kawashima tranquille. Il faut à tout prix qu’il commette une chose horrible et c’est ce qu’il va préparer pendant de longues journées, tout ça pour laisser sa gentille petite famille libre et heureuse. Il sait très exactement d’où vient ce tourment, la haine de sa mère et ses violences régulières sur sa personne sont à l’origine de ses tendances sadiques qu’il compte bien exploiter le plus rapidement possible.

Après quelques rencontres, ça y est, Kawashima a enfin trouvé la personne qu’il compte bien massacrer : une prostituée faisant partie d’un club S.M. lui semble la personne la plus appropriée pour se « soulager » de cette tension aussi morbide qu’insupportable. Oui mais voilà, sans doute une erreur de jugement de plus ou une triste malchance, la prostituée va chambouler terriblement ses projets. A partir de ce moment, MURAKAMI va nous raconter cruellement et exactement ce qui va se passer dans la tête des ces deux personnes qui ne se connaissaient absolument pas et qui vont devoir s’apprivoiser tant bien que mal.

On retrouve ici deux des thèmes principaux dans l’œuvre de MURAKAMI, la relation entre humains et surtout ce quelque chose d’inconnu qui vous ronge l’intérieur du corps et de l’âme, ce ver hideux qui transforme entièrement l’être humain en un monstre abjecte pour les autres mais surtout pour soi-même. La plume du « décadent » japonais est ici moins rouge sanglant que dans la plupart des ses autres livres, mais aurait plutôt la couleur verte de l’immonde et de la bête qui vous ronge de l’intérieur sans que rien (ni humain, ni technologie avancée) ne puisse faire quoi que ce soit pour vous sauver.

Malheureusement, ce livre n’est pas encore traduit en français mais est disponible en anglais chez « Bloomsbury ».

Et vous, quel est votre vote ?
[Total : 1    Moyenne : 4/5]

Laisser une réponse