• S'inscrire
    Place the shortcode from 'Easy MailChimp Forms' plugin at the
    'Theme Option > General > Overall Elements > Top Bar' section
  • S'identifier

« Tonbo »

SHIMAZAKI Aki
« Tonbo » de SHIMAZAKI Aki

« Tonbo » de SHIMAZAKI Aki

Mon avis : ★★★★★★★★☆☆ 

TSUNODA Nobu, marié et père d’une petite fille, décide de démissionner de la compagnie Goshima pour laquelle il travaille depuis des années afin d’ouvrir un gakushû-juku. Un juku  est un cours privé pour les élèves voulant étudier le soir en semaine et le week-end afin de réussir le concours d’entrée de l’école de leur choix. Après avoir voulu lui donner son propre nom, il décide, sur l’avis de sa petite fille, de le nommer Tonbo « libellule ». Il compte également dans le futur le transformer en centre culturel.

Un beau jour, Nobu reçoit l’appel d’un certain TANAKA Jirô, qui lui apprend non seulement qu’il a travaillé dans le magasin de musique que TSUNODA vient de transformer en juku, qu’il connaît également son meilleur ami d’enfance qui habite Kobe, mais qu’en plus il fut l’un des élèves de son père lorsqu’il était enseignant à Kobe. C’est d’ailleurs au sujet de son père et de son étrange suicide qu’il lui demande de bien vouloir le recevoir afin d’évoquer cette époque de sa vie.

Intrigué, TSUNODA accepte et attend impatiemment de rencontrer cet étrange TANAKA. Lors de leur première rencontre, TSUNODA comprendra que le suicide de son père n’est peut-être pas si étrange que cela et qu’un de ses élèves nommé YADA Kazuo est peut-être à la source de cet événement tragique survenu quinze années plus tôt.

Dans ce superbe roman, SHIMAZAKI Aki nous décrit avec sa tendresse habituelle ce Japon qu’elle a quitté sans jamais l’avoir réellement fui. Son cœur et son regard semblent toujours portés sur ses compatriotes qu’elle décrit avec une passion et une retenue typiquement japonaises. Elle nous fait faire un petit tour du Japon au travers de ses coutumes, de ses habitudes, de sa cuisine, de sa course à la réussite, de son enseignement parfois rendu difficile pour certains élèves victimes de brimades, mais également de ses lourds secrets et de son identité.

Les secrets et l’« innen »  (destin) sont à la base de ce roman qui ne fait étonnamment pas partie de sa pentalogie « Le poids des secrets » mais d’un autre cycle romanesque commencé par Mitsuba et Zakuro. « Tonbo » est un voyage psychologique et sociétal dans un Japon asphyxié par ses coutumes et sa loi du silence. La plume de SHIMAZAKI est légère et transparente comme cette libellule-tonbo sur laquelle le lecteur voyage et découvre ces nombreux secrets d’un regard lointain, tout comme celui que porte l’auteure francophile depuis le Canada sur son pays d’origine.

Un court roman tellement simple et limpide qu’on ne doute pas un seul instant que SHIMAZAKI y a travaillé très longuement et consciencieusement afin de poser les mots comme elle pose son regard depuis tant d’années sur ce Japon secret et ouvert aux plus grandes surprises.

Tonbo sur Amazon.fr

Et vous, quel est votre vote ?
[Total : 3    Moyenne : 5/5]

Laisser une réponse